Mon aventure avait commencé avec WP Super Cache qui, mal configuré, avait complètement planté mon installation à défaut d’accélérer la vitesse de chargement de WordPress. J’ai donc une mauvaise opinion de ce plugin bien qu’il a l’air de fonctionner correctement sur d’autres sites.

J’ai ensuite opté pour W3 Total Cache. J’ai passé des heures à éplucher des tutoriels anglais pour le configurer correctement sur wp-infinity.com. Et je dois dire que j’en étais satisfait et persuadé d’avoir atteint le nirvana du monde du cache sous wordpress, W3TC étant réglé au millimètre j’avais obtenu un score qui me semblait plus que convenable pour un hébergement mutualisé.

Mais voilà qu’une sorte de wp rocket me passe sous le nez à toute vitesse. Je prend le train en marche et saute sur l’occasion pour éprouver ma configuration de W3TC sans trop y croire sauf que…

Tests de Wp-Infinity.com avec W3 Total Cache

analyse vitesse sur pingdom avec wprocket

Tests de Wp-Infinity.com avec WP Rocket

Analyse vitesse w3tc avec pigdom

Rapports de wp-infinity.com sur tools.pingdom.com

Vitesse de wp-infinity sur gtmetrix avec w3tcVitesse de wp-infinity sur gtmetrix avec wprocket

Rapports de wp-infinity.com sur GTmetrix.com

Vitesse de wp-infinity sur google page speed avec w3tcVitesse de wp-infinity sur google page speed avec wp rocket

Rapports de wp-infinity.com sur Google Page Speed Insight

Les résultats sont subtiles mais ils sont là, notamment avec l’outil Google Page Speed Insight. Vous savez probablement que la vitesse de chargement d’une page WordPress influe sur son classement dans les résultats de recherche.

C’est donc WP Rocket qui viendra remplacer W3 Total Cache sur mes sites web. Bon il faut prendre en compte que ces deux extensions de cache ne jouent pas dans la même cour, WP Rocket est un plugin payant (29€) tandis que W3 Total Cache reste l’un des plugins WordPress gratuits les plus complets. Au passage, faites-moi savoir si ça vous intéresse que je partage ma configuration de W3TC.

Par ailleurs j’ai obtenu ces résultats en cochant 4 cases dans les paramètres de WP Rocket alors que je me suis arraché les cheveux des nuits entières pour atteindre un tel score avec W3TC. C’est vraiment enfantin de configurer WP Rocket et les résultats parlent d’eux même. Les options avancées n’ont pas été oubliées pour ceux qui souhaitent créer des règles de cache particulières. On note notamment la possibilité de :

  • Créer des règles de cache
  • Exclure du cache les pages utilisant certains cookies (indispensable pour les sites de e-commerce et espaces membre)
  • Exclure des fichiers CSS ou JS lors de la minification
  • Charger en différé certains fichiers JS (Deferred JavaScript)
  • Pré charger le cache à la demande

CloudFlare, un CDN gratuit que je vous recommande par ailleurs est resté activé sur mon site durant le test, c’est un service complémentaire, il ne remplacera jamais un plugin de cache. Sachez simplement qu’il est certain qu’il joue un rôle dans les résultats obtenues ci-dessus.

Quoi qu’il en soit bravo à nos 3 français, Jean-Baptiste, Jonathan et Julio qui ont réussi à détrôner W3 Total Cache sur wp-infinity.com.